A la fin du XVe siècle, les compositeurs s’unissent pour déplorer la perte de leur maître à tous : Johannes Ockeghem. « Acoutrez vous d’abitz de deuil, écrira Josquin Desprez, et plorez grosses larmes d’œil : Perdu avez vostre bon père ». Le Requiem d’Ockeghem est le plus ancien requiem écrit en polyphonie. Cette missa pro defunctis vibre en nous comme la référence du genre.

Cinq chanteurs et orgue

Capture d’écran 2014-12-16 à 11.12.05

      Kyrie du Requiem - Ockeghem