ÉLISE FERRIÈRE / FLÛTE À BEC
débute la flûte à l’âge de sept ans. Après avoir étudié avec Hugo Reyne à Bordeaux, Marc Armengaud à Toulouse et Claire Michon à Poitiers, elle est admise au CNSMD de Lyon, dans la classe de Pierre Hamon, où elle obtient son diplôme avec mention très bien à l’unanimité en juin 2007, ainsi qu’un master de musique de chambre avec le Consort Brouillamini en 2010.
Elle joue régulièrement en musique de chambre avec différents ensembles : l’ensemble les Timbres (avec qui elle a enregistré Les Concerts Royaux de Couperin), l’ensemble Séléné, et en consort au sein de l’ensemble Capriccio Stravagante.
Désireuse de transmettre sa passion, elle est titulaire du Diplôme d’État et enseigne la flûte à bec aux conservatoires de Lyon et de Meyzieu.

FLORIAN VERHAEGEN / VIOLON & VIÈLE MÉDIÉVALE
rencontre d’abord sur son parcours Philippe Wucher, puis Simon Heyerick et Odile Édouard. En « classes de maîtres », il parfait son apprentissage aux côtés de Chiara Banchini, Amandine Beyer, Manfredo Kraemer, Suzanne Scholz et Sigisvald Kuijken, mais aussi sous les baguettes de Paul Agnew et Hervé Niquet. Il obtientun DEM (2007), une Licence (2012), puis un Master d’interprète (2014) et pour finir un Certificat d’Aptitude à l’enseignement de la musique (2016).
Il enseigne aujourd’hui au Conservatoire de Villefranche-sur-Saône et à l’ENM de Villeurbanne. Florian se produit avec moult ensembles tels le Concert de l’Hostel Dieu (Franck-Emmanuel Comte), l’Ensemble Correspondances (Sébastien Daucé), Diabolus in Musica (Antoine Guerber).

MARIE REMANDET / SOPRANO
étudie d’abord le violon avant de se passionner pour le chant. Elle s’est formée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de musiques anciennes de Marie-Claude Vallin. En 2010, elle étudie à la Scuola Civica de Milan auprès de Roberto Balconi.
Elle interprète le rôle de Belinda dans Didon et Enéede Purcell au festival d’Ambronay 2007, avec le Chœur de Chambre Rhône-Alpes (Marie-LaureTeisseidre). En 2011, elle est sélectionnée par Sigiswald Kuijken pour chanter la Messe en si mineur de Bach à l’académie baroque d’Ambronay. Elle se produit également avec le Concert de L’Hostel-Dieu (Franck-Emmanuel Comte), l’ensemble Calliope (Régine Théodoreso), Il Concerto Soave (Jean-Marc Aymes), la Capella Sanctae Crucis (Tago Simas Freire), Alkymia (Marianna Delgadillo), Spirito (Nicole Corti), Sagittarius (Michel Laplénie), La Fenice (Jean Tubéry) ou Pygmalion (Raphaël Pichon).

JOSQUIN GEST / CONTRE-TÉNOR
débute le chant à l’âge de 11 ans, puis entre au «Jeune Chœur de Paris» dirigé par Laurence Équilbey et Geoffroy Jourdain. Il obtient une licence de musicologie à la Sorbonne et connait parallèlement ses premières expériences de direction de chœur avec Denis Rouger et Isabelle Morel. Après des débuts en baryton, sa passion pour la musique ancienne le pousse à explorer la voix de contre-ténor. Il poursuit ses études dans ce sens au Centre de Musique Ancienne, département de la HEM de Genève, dans la classe de Béatrice Cramoix puis de Lucien Kandel. Il obtient en 2012 un Master en pédagogie musicale.Il se produit avec plusieurs ensembles en tant que choriste ou soliste (Musica Nova,le Concert Spirituelle choeur de chambre de Namur…), sous la direction, entre autres, de Gabriel Garrido, Leonardo Garcia Alarcon, Ton Koopman ou Hervé Niquet.

SIMON GALLOT / BASSE & DIRECTION
explore les possibilités vocales dans des répertoires divers, du chant lyrique aux musiques traditionnelles. Directeur musical de La Note Brève, spécialiste des musiques médiévale et renaissance, il chante aussi sous la direction de Gabriel Garrido ou Guillaume Bourgogne. Il est fréquemment invité à participer au Festival d’Ambronay ou au Festival Musique en Scène à Lyon, où il a eu l’occasion de travailler avec les compositeurs Alejandro Vinao et Kaija Saariaho. Simon Gallot est également Docteur en musicologie (auteur d’une thèse sur Ligeti) et conseiller à la recherche pour l’Université Lyon 2. Il a obtenu le prix littéraire des Muses 2011 (décerné par la SACEM) pour son livre sur le compositeur György Ligeti (publié aux éditions Symétrie). Simon est également joueur de vielle à roue.

RYOKO KATAYAMA / ORGUE POSITIF
est diplômée de l’Université de Musique de Tokyo en piano et pédagogie. Elle a ensuite occupé le poste d’accompagnatrice au Tokyo Ballet Company. En 2003 elle quitte le Japon pour la France dans le but d’apprendre le clavecin et la musique ancienne. Elle obtient un prix de clavecin solo et basse continue à l’École de Nationale de Musique de Villeurbanne (classe de Anne Dubar et Catherine Latzarus), puis se perfectionne au Centre de Musique Ancienne de Genève en clavecin et basse continue dans les classes de Alfonso Fedi et Leonardo Garcia Alarcon, où elle obtient un diplôme d’interprétation.Elle joue actuellement au sein de plusieurs ensembles de musique ancienne, notamment sous la direction de Gabriel Garrido et Simon Gallot. Elle est professeur de clavecin au conservatoire d’Aix-les-Bains et au conservatoire royal de Bruxelles.

JEAN-NOËL POGGIALI / TÉNOR
suit le cursus vocal et musical du Conservatoire National de Région de Lyon où il obtient un prix de chant et un diplôme d’histoire de la musique, après des études universitaires (Besançon). Il élargit ensuite son horizon abordant des esthétiques et périodes variées : de la gestique baroque aux arts gestuels japonais traditionnels (Kabuki, Nô, Kyōgen). S’il endosse sur scène de très nombreux rôles d’opéra, opéra-comique ou opérette en France comme à l’étranger, il prend régulièrement part à des créations de théâtre musical mêlant les pratiques du chant, du théâtre et même de la danse contemporaine, avec l’Opéra théâtre, l’ensemble Carpe Diem, Délyriades, etc.
Jean-Noël Poggiali se joint à plusieurs ensembles de solistes, en quatuor ou en quintette, a cappella ou accompagnés, au concert ou à l’occasion de spectacles scéniques. Il est par ailleurs l’un des chanteurs d’Aïlack, quatuor vocal masculin chantant le répertoire des pays de l’Est, du chœur Spirito dirigé par Nicole Corti et se produit également dans des productions de l’Opéra National de Lyon. 
Il écrit ou coécrit une dizaine de spectacles musicaux et théâtraux et met en scène plusieurs projets, dont « Un mirage », spectacle sur le répertoire orientaliste au CRR de Boulogne-Billancourt en 2020.
Il est l’un des interprètes de « La belle saison est proche », CD (Maguelone) autour de Robert Desnos.

LAURA CARTIER / SOPRANO
apprend d’abord son métier auprès d’Olivier Ceroni au conservatoire de Thiers puis au centre de la voix Rhône-Alpes. À l’Université Lumière Lyon 2 elle étudie le piano, le chant, la pédagogie et la direction de chœur, et obtient une licence de musicologie. En 2014 elle obtient encore son Bachelor en chant à la Haute École de Musique de Genève. Elle chante en soliste aujourd’hui au sein de lensemble Polhymnia (Franck Marcon), au chœur Brittenla Main Harmonique (Frédéric Bétous) ou au chœur de chambre de Namur, et sous la baguette de chefs prestigieux tels Nicole Corti, Michel Corboz, John Duxbury, Celso Antunes, Emmanuel Krivine, Kazuki Yamada, Leonardo Garcia Alarcon.

error: Content is protected !!